Départ de Vancouver dans :

Day(s)

:

Hour(s)

:

Minute(s)

:

Second(s)

État actuel :

  • Physique 85%
  • Mental 95%

Kilométrage total en entraînement:

  • Cette semaine : 105 km / 210 km 50%
  • Cette année : 3 151,7 km / 9 000 km 35.01%
00. Invisible
01. Bienvenue

Bonjour et bienvenue!

Je m’appelle Patrick Michel et je suis un coureur d’endurance.

Le 1er juin 2019, je commencerai à courir une distance de 5000 km, de Vancouver (Colombie-Britannique) à Montréal (Québec) en approximativement 60 jours, conditionnel à l’obtention du financement provenant de dons privés et de commanditaires corporatifs. Je le fais pour aider à sensibiliser et à lever des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants.

Tout au long de ce long et dur périple, je serai accompagné d’une équipe de tournage. Le contenu capturé et édité sous la forme d’un documentaire, sera vendu en ligne, puis 100% des profits de ces ventes seront versés à UNICEF Canada, le chef de file mondial des organismes humanitaires dont la mission est axée sur l’aide à l’enfance.

Je suis capable de courir ce parcours.

Pour ce qui est du reste, j’ai besoin de votre aide.

02. À propos de ma mission

Objectifs principaux

1.

Courir 5000 km, traversant le Canada de Vancouver (CB) à Montréal (QC) afin de sensibiliser et de lever des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants.

2.

Attirer votre attention, obtenir votre soutient, et votre aide afin que je puisse entreprendre et compléter cette importante mission avec mon équipe.

3.

Filmer le documentaire relatant mon périple, le distribuer en ligne et verser 100% des profits de ces ventes à UNICEF Canada.

Courir 5000 km, traversant le Canada de Vancouver (CB) à Montréal (QC) afin de sensibiliser et de lever des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants.

Attirer votre attention, obtenir votre soutient, et votre aide afin que je puisse entreprendre et compléter cette importante mission avec mon équipe.

Filmer le documentaire relatant mon périple, le distribuer en ligne et verser 100% des profits de ces ventes à UNICEF Canada.

03. Récentes nouvelles

Nouvelles

Planification, entraînement, exécution, tout en sensibilisant et en levant des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants autour du monde.

Entraînement

Entraînement

Ce dont j’ai besoin pour réussir à courir de Vancouver à Montréal est aussi quelque chose dont vous pourriez avoir besoin dans votre carrière et votre vie personnelle. Lire la suite….

read more
Détermination

Détermination

Ce dont j’ai besoin pour réussir à courir de Vancouver à Montréal est aussi quelque chose dont vous pourriez avoir besoin dans votre carrière et votre vie personnelle. Lire la suite….

read more
Planifier

Planifier

Ce dont j’ai besoin pour réussir à courir de Vancouver à Montréal est aussi quelque chose dont vous pourriez avoir besoin dans votre carrière et votre vie personnelle. Suite…

read more

Entraînement

Ce dont j’ai besoin pour réussir à courir de Vancouver à Montréal est aussi quelque chose dont vous pourriez avoir besoin dans votre carrière et votre vie personnelle. Lire la suite….

read more

Détermination

Ce dont j’ai besoin pour réussir à courir de Vancouver à Montréal est aussi quelque chose dont vous pourriez avoir besoin dans votre carrière et votre vie personnelle. Lire la suite….

read more

Planifier

Ce dont j’ai besoin pour réussir à courir de Vancouver à Montréal est aussi quelque chose dont vous pourriez avoir besoin dans votre carrière et votre vie personnelle. Suite…

read more

À propos d’y croire

Ce dont j’ai absolument besoin pour courir de Vancouver à Montréal sur une soixantaine de jours est aussi quelque chose dont vous pourriez avoir besoin dans votre propre vie. Lire plus…

read more
04. La Cause

Photo: Jean Lemieux – F2.8 Photo

Courir 120 marathons de fil n’est rien en comparaison avec ce que certains enfants endurent chaque jours autour du globe

L’abus envers les enfants est inacceptable, cruel et criminel.

 

Je cours 5000 km à travers le Canada, de Vancouver à Montréal, pour sensibiliser et lever des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants. Des milliers d’enfants de par le monde, riches ou pauvres, souffrent en silence de ce que trop d’adultes leur font subir quotidiennement. Cette tragédie doit être stoppée. Qu’allez-vous faire pour y remédier ? La protection des enfants ne devrait pas être quelque chose de facultatif dans notre société. C’est un problème qui me tient vraiment à cœur. Battre des enfants, les humilier ainsi que toutes les autres formes d’abus infligés sur ces innocents est inacceptable. Un point c’est tout.

 

Ces enfants qui souffrent en silence ne doivent plus être ignorés!

L’abus envers les enfants n’est rien de nouveau. Depuis la nuit des temps, et pour « toutes sortes de raisons », les enfants ont été des proies faciles pour bien des adultes. Par défaut, personne ne veut faire du tort à un enfant. Néanmoins, des milliers (voir des centaines de milliers) d’enfants sont criés après, battus, abusés verbalement, sexuellement, psychologiquement et humiliés quotidiennement. Ces jeunes, au cours de leur vie d’enfant vont souffrir énormément et une grande proportion d’entre eux le feront en silence par peur de plus d’abus envers eux ou à cause du code de silence qui leur est imposé par leurs tortionnaires. La cruauté infligée sur les enfants va les affecter pour le reste de leur vie et aura de multiples répercussions dans leurs relations personnelles et professionnelles. Que peut être fait pour aider ces innocentes victimes ? Où peuvent elles se réfugier pour échapper à leurs prédateurs ? Sur quel genre d’assistance peuvent-elles compter lorsque leur univers implose ?

Lorsque vous marchez dans la rue, pouvez-vous détecter qui est, ou a été lors de son enfance, une victime d’abus ? Probablement pas. Ces personnes peuvent être assise à côté de vous en classe ou à votre emploi, criant de douleur en silence de ce dont elles ont été victimes et incapables d’en parler de peur d’être incomprises, étiquetées et marginalisées.

Mon objectif est de lever autant de fonds que possible pour financer des programmes d’aide qui auront un impact significatif sur la vie de ces enfants. Lorsque des adultes abusent des enfants, il n’est pas juste suffisant de retirer ces jeunes d’entre leurs mains, les placer dans des foyers d’accueil et se dire « mission accomplie ». Il faut poursuivre en justice ces prédateurs aussi sévèrement que la loi le permet et les faire payer.

L’abus envers les enfants est un comportement des plus lâche car ces enfants n’ont pas de moyens pour se défendre. Tout ce qu’ils peuvent faire c’est de fuir ou subir. Ce ne sont pas des solutions à envisager dans nos temps « modernes ». Les enfants devraient avoir la possibilité et l’éducation pour comprendre que l’abus envers eux est inacceptable, qu’ils doivent en parler, rapporter leurs abuseurs et exiger la protection qui Leur est due.

Que pouvons-nous faire pour aider ces enfants et éradiquer l’abus envers eux ? Je ne suis pas un expert du domaine pour trouver des solutions à ces problèmes. Mon expertise est à d’autres niveaux. Néanmoins, j’ai été un de ces enfants (violence, humiliation, privation, et abus verbal) et j’aurais souhaité avoir de meilleures options à ma disposition lorsque j’en avais besoin.

 

Ces enfants abusés continueront de souffrir pour le restant de leurs jours

Tout au long de leur enfance, entourés par des adultes, un grand nombre d’enfants vont souffrir d’une forme d’abus ou d’une autre. Lequel de ces abus est un crime ? À mon avis, tous. En fait, si n’importe quel des abus listés plus haut était infligé à un collègue de travail, l’abuseur perdrait son emploi et serait probablement poursuivi en justice. Même frapper un chien peut entrainer une poursuite en justice ! Alors pourquoi est-ce si difficile dans les cas d’abus envers les enfants ? Ça ne devrait pas l’être.

Trop d’enfants son abusés et exploités par plusieurs sortes d’adultes (parents, prédateurs sexuels, professeurs, prêtres, employeurs, etc.). Très souvent, avec le temps, la variété et le niveau d’abus escaladent. Cette peine crée des dommages à long-terme et de la souffrance récurrente tout au long de la vie de l’individu. Par exemple, certains parents, à mon avis les pires abuseurs de tous, vont parfois justifier leur comportement en affirmant que c’était pour le bien futur de l’enfant ou qu’eux-mêmes ont été élevés de la sorte par leurs propres parents et qu’ils n’ont pas de problèmes (vraiment ???). Ces parents se cacheront derrière des excuses du genre, «j’ai perdu la tête à cause du stress au travail», «j’ai des problème financiers», «je ne savais pas ce que je faisais à cause de l’alcool ou la drogue », ou encore «C’était juste une gifle, rien d’excessif, vraiment…».

Je vous le dirais aussi clairement que possible. Peu importe l’angle par lequel que vous le regardez, ce comportement envers les enfants est inacceptable.

Ma course à travers le Canada est destinée à sensibiliser et à lever des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants et de mettre à la lumière du jour combien ce comportement est destructif au niveau des victimes.

Enfin, ce site n’est pas une source de solutions pour trouver des solutions contre l’abus envers les enfants. Il existe plusieurs organisations humanitaires qui font un excellent travail pour informer et pour orienter les gens qui ont besoin d’assistance. Les profits générés par la vente du documentaire et vos dons seront versés à ces organisations.

L’abus envers les enfants est inacceptable, cruel et criminel.

05. Le parcours

Photo: Jean Lemieux – F2.8 Photo

Une énorme distance à courir pour sensibiliser l’opinion publique à une tragédie encore plus énorme

Chaque jour autour du monde des enfants subissent en silence des abus de tous genres et tout le monde le sait. Certains restent silencieux, mais de nombreux ne font rien !

 

Courir de Vancouver à Montréal semble fou et impossible. Pourquoi est-ce que quelqu’un voudrait entreprendre un calvaire si démentiel ? Couvrir à pied une distance équivalente à deux marathons par jour, pendant plus ou moins soixante jours semble irréalisable et dangereux pour la santé. Néanmoins, je suis convaincu que si quelqu’un est réellement motivé, qu’il visualise constamment l’objectif final et qu’il s’entraine fort et adéquatement, la grande majorité défis qui semblent impossibles deviennent réalisables. Même par un individu loin d’être un coureur d’élite.

Je testerai cette théorie lors de ma mission en courant à travers le Canada, traversant les Rocheuses, les plaines et pour finir à Montréal. Ce faisant, et en plus de sensibiliser et de lever des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants, je souhaite établir le temps le plus rapide connu sur le parcours que j’emprunterai lors de ce périple.

Le 1 juin 2019, je me tiendrai sur la ligne de départ à Vancouver et à 6h00 du matin je commencerai à courir vers Montréal. Vous aussi vous pouvez participer à ma mission en m’aidant, en m’offrant votre support et en m’encourageant tout au long du chemin.

Vancouver, BC

Thunder Bay, ON

Calgary, AB

Toronto, ON

Regina, SK

Ottawa, ON

Winnipeg, MB

Montréal, QC

Une façon amusante et interactive de sensibiliser le public à un grave problème mondial

Courir à travers le Canada pendant deux mois va sans aucun doute être une expérience transformatrice. Les implications physiques et mentales sont, à elles seules, de sérieuses façons pour moi de voir qui je suis et de quoi je suis réellement fait. Mais ma course de Vancouver à Montréal va par la même occasion me faire traverser des bourgades et des villages, en plus des étapes dans les villes principales. Je souhaite saisir ses occasions pour rencontrer les gens de ces endroits lointains et peu connus pour leur demander ce qu’ils pensent de ma mission et quels sont leurs points de vue sur l’abus envers les enfants. Je suis sûr d’en entendre des vertes et des pas mûres…

J’espère que certains se joindront à moi pour quelques kilomètres, vivre la joie d’être en plein air et sortir de leur zone de confort. Ce sera l’occasion rêvée pour moi de leur parler de ce que je souhaite accomplir et de les inspirer à supporter mes efforts par leur préachat du documentaire dont 100% des profits iront à UNICEF Canada, le chef de file mondial des organismes humanitaires dont la mission est axée sur l’aide à l’enfance. J’encourage les enfants, les adultes, les coureurs, les non-coureurs, les hommes, les femmes et les chiens à se joindre à moi pour une courte course. Ce sera amusant. Pas besoin d’être un athlète, je courrai lentement. Mais si vous êtes un coureur, ça ne sera pas triste !

Me suivre sur les médias sociaux et partager ma mission avec d’autres seront essentiels à l’augmentation du nombre de gens qui s’impliqueront dans l’atteinte de mes objectifs. Chaque « J’aime » ou partage compte !

Enfin, J’espère attirer l’attention des médias locaux pour, peut-être, bénéficier de quelques articles ou enregistrer quelques entrevues. Si j’obtenais de passer à la télé, ce serai une occasion inespérée de pouvoir partager mon message avec plus de gens et, possiblement, excéder mes objectifs !

Si vous connaissez des gens dans les médias ou si vous avez des contacts au niveau municipal, provincial ou national, merci de bien vouloir leur parler de ma mission et ainsi m’aider à atteindre mes objectifs.

06. Le coureur

Photo: Jean Lemieux – F2.8 Photo

Motivation – Préparation – Exécution – Succès

Ma mission n’est pas juste une course. C’est un moyen de sensibiliser et de lever des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants, un comportement horrible qui peut les affecter pour le reste de leurs jours.

 

Je m’appelle Patrick Michel et je suis un coureur d’endurance.
Je cours depuis plus d’une décennie sur des distances allant de 10 km à 100 km, cinq fois par semaine, de manière constante, et relativement sans blessure. J’aime courir de longues distances dans de beaux endroits.

Je vis à Montréal (Canada) depuis plus de trente ans, mais je n’ai jamais vraiment exploré le Canada. OK, je suis allé à Toronto, Québec et Trois-Rivières … Mais c’est tout. L’idée de courir à travers la nature sauvage canadienne et à travers les villages et les grandes villes me plaît énormément. Par conséquent, entreprendre cette course de 5 000 km est quelque chose que j’apprécierai beaucoup.

Je suis également stratège et un professionnel du marketing depuis près de 20 ans. Ma spécialité est de trouver des solutions pour les entreprises qui veulent accroître leur notoriété, gagner de nouveaux clients et générer plus de ventes. J’ai travaillé dans de nombreux secteurs tels que les corporations en générales, le secteur pharmaceutiques, les télécommunications, les sports, les transports en commun, l’environnement, l’immobilier, la télé et radiodiffusion, les services juridiques, bancaires, médicaux et bien d’autres. J’aime les casse-têtes ; plus ils sont difficiles, plus il m’attirent. Je ne recule jamais devant un défi en marketing.

En plus du marketing, j’ai aussi gagné ma vie par le biais d’autres compétences que je maîtrise comme la photographie sportive, la vidéo, la conception de sites Web, la programmation de bases de données, la conception graphique, la gestion d’événements, la rédaction publicitaire, etc.

Maintenant le point central de cette entreprise. Au cours de mon enfance, j’ai été victime d’abus par mon beau-père et ma mère. La violence, l’abus verbal, l’humiliation et la privation étaient les principaux actes commis. Je n’ai pas été abusé sexuellement. Je veux que cela soit très clair. Pendant une dizaine d’années, tout ce à quoi je pensais était de fuir mes parents. Jusqu’au jour où je l’ai fait.

Je cours 5 000 km pour sensibiliser le public et recueillir des fonds pour aider UNICEF Canada dans sa lutte mondiale contre toutes les formes d’abus envers les enfants. Je veux aider à financer des programmes qui protègent les enfants contre les monstres qui profitent d’eux et les attaquent, ainsi que des initiatives qui enseignent aux adultes que les enfants ne doivent pas être abusés, violés, réduits en esclavage, utilisés comme pions dans les conflits militaires. Quand je me suis enfui de chez moi, même si j’ai bénéficié du soutien du gouvernement français, j’ai été laissé à moi-même pour figurer trop de choses. J’aurais pu utiliser l’aide d’un psychologue, d’un médecin, d’une protection contre les autres enfants qui m’intimidaient dans les différentes institutions où j’étais parqué. Mais c’était les années 80 et la protection des enfants n’était pas très efficace à cette époque. Dans notre société moderne, les enfants devraient bénéficier de toute la protection qu’ils peuvent obtenir. Mon travail consiste à élever le standard dans ce domaine. Je suis un travailleur acharné dans tout ce que j’entreprends, mais c’est une cause qui nécessite l’aide de tous. Je ne peux pas le faire seul.

Photos: Jean Lemieux – F2.8 Photo

07. L'équipe

Ça va prendre à mon équipe une patience d’ange, une grande efficacité et une solide endurance pour m’aider à atteindre la ligne d’arrivée

Lutter efficacement contre toutes les formes d’abus envers les enfants va demander la somme des efforts de tous

 

De la ligne de départ à Vancouver à celle d’arrivée à Montréal, je vais devoir m’appuyer sur l’aide et le soutien de mon équipe. L’expertise spécifique de chacun des membres de cette équipe sera essentiel de bien des manières. En plus de l’équipe qui m’accompagnera sur la route, un groupe de pros seront à Montréal pour s’occuper des aspects reliés aux relations publiques et aux médias sociaux pour propager les aspects de ma mission et ainsi obtenir autant de couverture médiatique que possible pour m’aider à sensibiliser et à lever des fonds pour lutter contre toutes les formes d’abus envers les enfants autour du monde.

Au fur et à mesure que les membres de mon équipe se confirment, leurs noms seront affichés ici…

08. Le documentaire

BRAVEWERK, le documentaire

Courir de Vancouver à Montréal pour combattre toutes les formes d’abus envers les enfants

Le documentaire BRAVEWERK est un compte rendu complet de ma mission de Vancouver (C.-B.) à Montréal (QC) pour sensibiliser et de recueillir des fonds pour lutter contre toutes les formes d’bus envers les enfants. Plus de soixante jours de course à travers le Canada, dans des villes et des villages. Découvrez la beauté de la nature sauvage canadienne, les différents environnements urbains et les gens qui font du Canada l’un des endroits les plus agréables où vivre. Regardez comment un gars ordinaire s’attaque à une mission démentielle pour attirer l’attention du public sur l’abus envers les enfants par le biais de son endurance physique, sa force mentale extraordinaire et sa propre expérience vécue d’abus.

À propos du documentaire BRAVEWERK

Le documentaire BRAVEWERK est un compte rendu complet de ma course à travers le Canada, déclenchée par la ferme détermination de lutter contre l’abus envers les enfants, après m’être réveillé un matin fatigué d’avoir des cauchemars récurrents sur mon enfance et la violence et l’abus verbal que j’ai vécus pendant 10 ans aux de mains de mon beau-père et de ma mère. Le monde est rempli d’adultes qui s’attaquent aux enfants, de parents qui battent et humilient leurs petits et de monstres qui abusent sexuellement et exploitent les innocents. Qu’est-ce qui ne va pas avec ces gens? Comment pouvons-nous combattre ces lâches qui maltraitent ces enfants sous toutes sortes de prétextes inacceptables? Ma course, bien qu’extrêmement difficile d’un point de vue physique et mental, est dérisoire par rapport à ce que beaucoup d’enfants autour le monde vivent quotidiennement aux mains de leurs agresseurs. Ces prédateurs sont partout. Juste scannez les nouvelles. Il n’y a pas un jour qui passe sans un titre sur des parents qui ont abusé ou tué leur enfant ou un enseignant, un entraîneur ou un prêtre qui a violé un jeune. Partout dans le monde des enfants victimes d’abus de toutes sortes crient en silence pour qu’on les aident. Ma course de 5 000 KM consiste à essayer d’amener le plus grand nombre possible de personnes à écouter et à aider ces victimes.

En achetant ce documentaire, vous annoncez au monde entier que vous vous souciez de la lutte contre l’abus envers les enfants, sous toutes ses formes et partout où elle se produit.

Avec moi, soyez courageux et luttez !

09. Comment m'aider
Photo: Jean Lemieux – F2.8 Photo

Pour accomplir cette mission, m’entrainer avec mon objectif constamment à l’esprit sera d’une importance capitale

La protection des enfants contre toutes les formes d’abus va requérir de meilleurs programmes de sensibilisation, de formation, et d’assistance. Votre aide est grandement nécessaire.

 

Ma mission n’est certainement pas une mince affaire. En plus de ce qui est requis pour la partie relative à la course en elle même, tout le reste représente une dépense ! Les véhicules, l’équipe, le tournage, l’essence, la nourriture, la boisson, les fournitures médicales, l’équipement pour camper, et bien d’autres choses, font partie d’un budget qui se doit d’être identifié au plus tôt sinon la mission ne pourra être entreprise telle que planifiée présentement. Bien que ne faisant pas un cent sur ma mission de sensibilisation, les professionnels, l’équipement, les fournitures devront êtres payées. Je vais avoir besoin de l’aide de mes commanditaires au niveau financier et au niveau de leurs différents produits. En plus, je vais avoir besoin de l’assistance de toutes les personnes que je connais personnellement ainsi que de tous les gens qu’ils connaissent de leur côté. Rien de ce que nous avons besoin n’est un luxe et chaque chose à sa raison d’être pour m’aider à franchir la ligne d’arrivée en un morceau. Alors une fois de plus, votre aide est grandement nécessaire ainsi que votre partage de ma mission sur vos plateformes de médias sociaux. Merci d’avance de la part de toute l’équipe !

 

Épaulez-moi dans l’atteinte de mes objectifs

Supporter ma mission

Supportez ma mission en faisant un don en argent pour financer l’expédition et les coûts associés à la production du documentaire. L’intégralité des montants donnés seront appliqués directement à ce qui sera nécessaire à une équipe de 5 à 7 personnes pour subsister pendant une soixantaine de jours.

Sans ce financement, je ne pourrai pas entreprendre cette mission !

En achetant le documentaire

En achetant le documentaire, à sa sorti, vous faites l’acquisition d’un film portant sur un exploit athlétique extraordinaire que vous pouvez regarder encore et encore avec votre famille et vos amis. De plus, vous soutenez aussi UNICEF Canada parce que 100% des profits seront versés à cette organisation humanitaire fantastique qui se concentre exclusivement sur le bien-être des enfants au Canada et dans le monde entier.

Partenariats corporatifs

S’associer avec des tentatives cool, avec des événements extraordinaires et des gens qui poussent leurs limites au-delà de ce qui est concevable est une très bonne façon d’attirer l’attention de millions de gens pour augmenter votre notoriété et accroître vos ventes.

Partager et suivre

Vous connaissez peut-être des gens influents ou vous êtes connectés avec de nombreux contacts via vos plateformes de médias sociaux. En partageant ma mission avec ces individus, vous m’aidez à toucher un très grand nombre de contributeurs potentiels et de supporters qui, à leur tour, m’aideront dans mes efforts. Aucun enfant ne mérite d’être abusé !

Sans le partage de notre mission, personne n’en aura connaissance…

10. En partenariat avec moi

Photo: Jean Lemieux – F2.8 Photo

Aimeriez-vous entrer en partenariat avec moi et participer à une aventure exceptionnelle?

Contactez-moi pour que je vous envoie vos accès privés. Merci d’avance de votre intérêt !

Contactez-moi…

Merci de répondre à ces quelques questions. Je vous répondrai personnellement dès que possible pour discuter de la meilleure façon de travailler ensemble

Merci de remplir le formulaire suivant :

14 + 1 =

11. Prise de contact

Merci de remplir le formulaire suivant :

1 + 1 =

Copyright © - 2018 - Patrick Michel - Tous droits réservés.

Inscrivez-vous à mon info-lettre mensuelle

Joignez-vous à ma liste de diffusion pour recevoir une fois par mois seulement, un récapitulatif de ce qui s'est passé dernièrement, comment j'ai progressé à l'entraînement, les nouvelles, des photos et des informations importantes concernant ma course de Vancouver à Montréal en juin 2019.

 

You have Successfully Subscribed!

Share This