BRAVEWERK

9

Home

Back to the beginning of your visit.

9

About

What I am all about and why I do what I do.
9

Blog and News

Read, learn and apply to become mentally and physically stronger.

Services

9

One Run For One Life

My humanitarian running projects.
9

Coaching

How I can help you reach your mental and physical objectives and trigger your transformation into the stronger you.

Contact

9

Contact Me

Whatever your question is, I can provide you with an answer.
9

Language Switcher

Experience our site the way you want to:

je vais commencer à courir dans

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Environ 82 km par jour sur 17 jours consécutifs

COURIR LA « RING ROAD » ISLANDAISE

Une course épique de 1 400 km dans certains des paysages les plus sauvages et les plus étonnants de la planète afin sensibiliser et amasser des fonds pour aider à lutter contre la sclérose en plaques.

L’Islande? Sérieusement ?

Vous vous demandez probablement pourquoi j’ai choisi l’Islande pour ma prochaine course humanitaire au lieu du Canada. Oui, je sais que le Canada est beau, sauvage et tout, mais cette fois, ce projet sera très spécial.

Lors de ma dernière mission, Une course pour une vie 2022, j’ai couru de Montréal à Québec pour aider Malik, un garçon de cinq ans atteint d’une forme sévère de leucémie, et sa famille. Lors de cette course, une amie très proche m’a accompagnée en tant que membre de mon équipe. Elle s’appelait Sophie. Contre vents et marées, elle était une vraie championne. Elle ne s’est jamais plainte, n’a jamais argumenté, commenté, critiqué ou jugé comment je m’entraînais et exécutais la course. Même si je savais qu’elle voulait parfois que j’abandonne, elle ne me l’a jamais suggéré. Elle m’a aidé comme une vraie pro. J’aurais tant aimé la rencontrer il y a de nombreuses années. Je savais qu’elle ne comprenait pas très bien pourquoi j’endurais tant de souffrances pour aider les autres, même si j’ai toujours compris pourquoi elle s’investissait autant pour aider ses patients en tant qu’infirmière praticienne spécialisée (IPS). Plusieurs fois pendant la course, je l’ai observé du coin de l’oeil alors qu’elle pensait que je ne la voyais pas, et l’expression sur son visage montrait à quel point elle était horrifiée par ce que j’endurais.

À la ligne d’arrivée, quelque 270 km plus tard, je l’ai serrée dans mes bras et elle m’a chuchoté à l’oreille : « Maintenant, je comprends pourquoi tu fais ça ». Le lendemain, dans la voiture en route pour Montréal, elle m’a demandé si je voulais refaire ce genre de projet avec elle. Je l’ai regardée d’un air perplexe. Elle m’a dit que même si elle savait que j’avais très mal pendant la course, mon dévouement l’inspirait, et me voir heureux malgré la douleur lui a fait réaliser que je ne serais plus la même personne si je ne m’engageais plus dans ce type de missions. Je lui ai répondu que j’aimerais beaucoup qu’elle m’accompagne à nouveau. Et ensemble, nous avons convenu que notre prochain projet devrait se dérouler dans un cadre épique, de préférence à l’étranger. J’ai suggéré l’Islande, et elle a dit oui presque immédiatement. Pour Islande, nous partirons. J’étais très content parce que j’avais enfin trouvé quelqu’un qui comprenait qui j’étais vraiment et qui ne jugeait pas ce que je faisais. Sophie me comprenait dans bien des domaines de la vie et a toujours été mon phare, me guidant quand je me sentais perdu. Malheureusement, nous n’irons jamais ensemble en Islande. Le 18 novembre 2022, Sophie est décédée dans son sommeil sans raison apparente.

Bien que seulement dans ma vie pendant trois ans, Sophie a été une véritable inspiration. Et même si elle souffrait de la sclérose en plaques, elle n’a jamais montré de faiblesse en public et a travaillé très fort, trop fort, en tant que IPS. Je l’ai vue de mes propres yeux souffrir de sa condition en privé et je me suis senti impuissant car je ne pouvais rien faire pour la soulager. Bien que la cause du décès de Sophie n’était pas sa sclérose en plaques, j’ai quand même décidé que j’irai en Islande et courrai afin de sensibiliser le grand public et recueillir des fonds pour lutter contre la SP en son honneur. Je porterais un échantillon de ses cendres autour de mon cou pendant toute la course et l’enterrerais à la ligne d’arrivée. Donc, d’une certaine manière, nous aurions quand même couru la « Ring Road » islandaise ensemble.

J’ai regardé une courte vidéo filmée par Drew Simms (regardez-la sur la page de la mission) lors de son périple à travers l’Islande, et j’ai été enchanté. Les paysages étaient fantastiques, les volcans majestueux, les glaciers époustouflants. Tout en Islande semblait beau, et je voulais y courir avec Sophie. Donc, si je peux trouver les 10 000 $ requis pour l’expédition, je serai la ligne de départ en Islande le 1er juin 2024.

Restez à l’écoute!

Pourquoi je cours pour aider à lutter contre la sclérose en plaques

À propos de la sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie chronique qui affecte le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Elle se déclanche lorsque le système immunitaire attaque et endommage par erreur la couverture protectrice des fibres nerveuses, appelée myéline. Ces dommages perturbent la transmission des signaux entre le cerveau et le reste du corps, ce qui entraîne un large éventail de symptômes tels que la fatigue, la faiblesse musculaire, l’engourdissement, les picotements, les problèmes de vision, les problèmes de coordination et d’équilibre.
Les symptômes de la SP peuvent varier considérablement en fonction de la localisation et de l’étendue des dommages, et ils peuvent apparaître et disparaître ou évoluer au fil du temps. Il n’existe actuellement aucun remède contre la sclérose en plaques, mais des traitements sont disponibles pour gérer les symptômes et ralentir la progression de la maladie.
J’ai été témoin de la façon dont la sclérose en plaques peut affecter la vie des gens et les faire vivre dans la peur, la douleur, la honte et l’impuissance. Je veux aider, à ma manière, à lutter contre cette maladie en sensibilisant et en amassant des fonds. Ainsi, le 1er juin 2024, je courrai pendant des jours et j’espère que vous ferez de généreux dons.
Merci d’avance !

QUELQUES MOTS À MON SUJET

Quelques mots à mon sujet

Je m’appelle Patrick Michel, et je suis un coureur d’endurance de Montréal. Pendant près de deux décennies, je me suis plongé dans le monde de la course de longue distance, conquérant diverses distances difficiles allant de 10 kilomètres à 100 kilomètres et des épreuves de course d’endurance de plusieurs jours couvrant des milliers de kilomètres. Cependant, je dois préciser que je ne me considère pas comme un coureur de compétition. Au lieu de cela, mon objectif est de participer à des événements que je crée et promeut personnellement par le biais de mon organisation nommée BRAVEWERK.

Avec BRAVEWERK, mon objectif principal est de sensibiliser et de recueillir des fonds pour diverses causes caritatives qui me tiennent à cœur. En tant que seul coureur, j’assumerai la tâche ardue de couvrir les ultra-distances, de repousser mes limites physiques et mentales pour faire une différence dans la vie de ceux qui en ont besoin. Grâce à ces événements, j’espère inspirer d’autres personnes à se joindre à moi dans cette noble quête et à créer un impact positif sur la société.

Pour contribuer à la communauté de la course à pied, j’ai mis à profit mes connaissances et mon expérience en matière de course d’endurance dans un effort de partage et d’engagement. Grâce à mon blog, je partage de précieuses idées, des conseils et des anecdotes de mon propre parcours. C’est ma façon de tendre la main et d’aider les personnes qui aspirent à devenir des coureurs d’endurance, en les guidant sur le chemin du succès.

La course d’endurance n’est pas simplement un passe-temps pour moi, c’est une passion de toute une vie dont l’intensité n’a jamais faibli. Au fil des ans, la course à pied m’a conféré d’énormes avantages et des compétences inestimables qui se sont avérées essentielles à la fois dans ma vie professionnelle et personnelle. La résilience, la discipline et la force mentale que j’ai cultivées à travers d’innombrables kilomètres sur la route m’ont fait devenir une meilleure personne. Maintenant, ma mission est de permettre aux autres de découvrir et d’exploiter ces mêmes qualités à travers le monde incroyable de la course à pied.

En 2019, je me suis lancé dans un exploit vraiment remarquable pour sensibiliser et collecter des fonds pour un patient atteint d’un cancer du rein nommé Derek Johnston. Pendant soixante jours consécutifs, j’ai couru deux marathons par jour (5 000 km), repoussant les limites de mon endurance physique pour attirer l’attention sur cette cause critique.

Après le COVID-19, l’année 2022 a posé ses propres défis uniques. Malgré les obstacles, j’ai persévéré et je me suis lancé dans une course de Montréal à Québec (270 km). Le but de cette entreprise était de susciter le soutien de Malik Fontaine, un brave garçon de cinq ans luttant contre un cas grave de leucémie, et de sa famille. Je suis reconnaissant d’avoir eu l’occasion d’avoir fait une différence dans sa vie et dans celle des autres personnes touchées par cette maladie dévastatrice.

En regardant vers l’avenir, l’horizon regorge de nouvelles courses et d’efforts passionnants en 2024 et au-delà. Le voyage se poursuit, et je vous invite à rester à l’écoute alors que je me lance dans de nouveaux défis, cherchant à avoir un impact positif et à créer des changements dans le monde.

Merci d’avoir pris le temps d’avoir appris à me découvrir et à connaître ma passion pour la course d’endurance. Ensemble, inspirons-nous et soutenons-nous les uns les autres alors que nous explorons les possibilités illimitées qui nous attendent.

« Islande »

par Drew Simms

SUIVEZ-MOI EN DIRECT

Le suivi en direct ne sera disponible que pendant l’événement à partir du 1er juin 2024 à 9h00 HNE.

Vous pouvez suivre mon avance en temps réel et voir où je suis à tout moment pendant la course de 1 400 km autour de la magnifique île d’Islande.

Pendant que je cours, la fréquence de rafraîchissement de mon communicateur GPS est réglée aux 2 minutes, en d’autres termes, la carte est rafraîchie pour pointer ma position actuelle toutes les deux minutes environ.

Technologie de suivi fournie par Follow My Challenge et Garmin.

En savoir plus sur la « Ring Road » islandaise

La « Ring Road » islandaise, également connue sous le nom de Route 1 ou Þjóðvegur 1 en islandais, est une route nationale qui fait le tour de toute l’île d’Islande. Elle couvre une distance d’environ 1 332 kilomètres (828 miles) et relie bon nombre des destinations touristiques les plus célèbres du pays.

La « Ring Road a été achevée en 1974 et conçue pour rendre les voyages autour de l’île plus accessibles, en particulier pour ceux qui voulaient voir les attractions naturelles du pays, telles que les glaciers, les volcans, les cascades et les zones géothermiques. La route est principalement asphaltée et généralement ouverte toute l’année, bien qu’elle puisse être fermée pendant les mois d’hiver en raison de conditions météorologiques difficiles.

Nouvelles

Chaque jour, j’écrirai un court article résumant ma journée. Restez à l’écoute!
No Results Found

Sorry, we couldn't find any posts. Please try a different search.

Loading...